You are here

Première édition du festival de bijoux et du foulard les 14 et 15 décembre à Abidjan

Les africaines

La première édition du festival de bijoux et du foulard aura lieu les 14 et 15 décembre à Abidjan,  un  concept innovant et valorisant dont l’enjeu est de fédérer tous les adeptes et sympathisants de l’attaché de foulard en faisant la promotion du patrimoine culturel africain à travers la mode.

Selon Massal Touré initiatrice  de l’évènement,  cette rencontre culturelle et artistique, est axé sur le thème « La femme : perles et foulard » et  aspire à donner plus de place et d’attention au foulard et aux bijoux, un secteur en plein essor.

En effet,  le foulard dans la tradition africaine, est un accessoire vestimentaire présent dans différentes cultures et sans lequel la tenue est on ne peut plus incomplète. Selon le type de tissu, les motifs, la couleur et le style de l’attaché, il est utilisé aux quatre coins du monde expressivement pour dépeindre des religions et des cultures.

C’est un  accessoire africain dont la dénomination change d’une région de l’Afrique (« Duku » au Malawi et au Ghana, « Dhuku » au Zimbabwe..), à l’autre, « Kouna Diala » chez les Bambara (le bandeau qui serre la tête), « Gnoubouholo » chez les Senoufo, « K’sa » chez les Touareg, est non seulement plus qu’une pièce de tissu, mais surtout son port est plus qu’une tendance.

Le bijou est un élément de parures corporelles qui peut être porté sur le vêtement, sur le corps ou même dans le corps. Les bijoux africains sont chargés de symboles. Véritable manifestation de la révolution symbolique.

Des expositions vente, concours du plus beau attaché de foulards, des panels, des défilés et des ateliers  seront au menu de ce festival  .

 

 


Les africaines

Laisser un commentaire

Top