You are here

Sabine Mensah, spécialiste Technique Finance Digitale Mobile Money for the Poor (MM4P) de l’UNCDF, « la femme doit être au centre des innovations numériques ».

Les africaines

Sabine Mensah, spécialiste Technique Finance Digitale Mobile Money for the Poor (MM4P) de l’UNCDF a appelé,  ce jeudi 29 novembre à Dakar,  les institutions financières à comprendre que « la femme doit être mise au centre des innovations numériques » particulièrement celles des zones rurales».

Madame Mensah s’exprimait sur le rôle de la femme dans le processus d’inclusion financière en marge de la dernière session 2018 du groupe de travail sur la finance digitale organisée par l’Agence des Nations Unies pour l’Investissement (UNCDF) à travers le programme Mobile Money for the Poor (MM4P).

Cette dernière session de l’année 2018  faisait l’état  des lieux des services financiers numérique au Sénégal dans le cadre de la semaine de l’inclusion financière organisée du 26 novembre au 1er décembre par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) dans les pays de l’Union économique monétaire ouest africaine ( UEMOA ) .

« Beaucoup d’opportunités sont repérées  en milieu rural et  avec les technologies, les entrepreneures, surtout  celles du secteur agricole ont le plus besoins de ses innovations numériques », a fait savoir Madame Mensah.

Et d’expliquer que  « les femmes ont un rôle dans l’écosystème numérique car elles ont aussi une opportunité d’être mieux servies par les services financiers numériques  car lesdits services peuvent  apporter une aide aux femmes sur l’utilisation  et la sécurisation de leurs  économies »,

Selon elle,  à  travers des services à valeur ajoutée comme le  crédit digital, les services financiers peuvent offrir  des opportunités aux femmes d’avoir accès à plus de financement.

En rappel, depuis son lancement au Sénégal en 2015, MM4P organise chaque trimestre un groupe de travail pour permettre aux acteurs de partager les innovations et bonnes pratiques de services financiers numériques (SFN) afin de mieux orienter l’offre des services connectés au profit des population vulnérables.


Les africaines

Laisser un commentaire

Top