You are here

Les Premières dames d’Afrique se mobilisent pour l’autonomisation économique des femmes infertiles

Les africaines

Dans le cadre de la campagne « Merck More Than A Mother » de la Fondation Merck, neuf Premières Dames de l’Ouest, du Centre, de l’Est et du Sud d’Afrique s’engagent pour l’autonomisation économique des femmes touchées par l’infertilité dans leurs pays.

Baptisée « Merck More Than A Mother », cette campagne -première du genre en Afrique- vise surtout à favoriser l’autonomisation économiques de ces femmes, leur affirmation dans la société en dépit de leur handicap, tout en sensibilisant les populations africaines sur ces questions.

Neuf huit autres Premières dames se sont engagées à mener cette action dans leur pays en tant qu’ambassadrices : Marième Faye Sall du Sénégal, Denise Nkurunziza du Burundi, Brigitte Touadera de la République Centrafricaine, Hinda Deby Itno du Tchad, Rebecca Akufo-Addo du Ghana, Aissata Issoufou Mahamadou du Niger, Fatima Maada Bio de la Sierra Leone,  Esther Lungu de la Zambie et Neo Jane Masisi du Botswana.

Les Premières dames ont souligné le « besoin urgent » d’un changement de mentalité en Afrique au sujet de l’infertilité et la nécessité de comprendre qu’elles sont des sources de productivité économique.

Avec Tribune Afrique

 


Les africaines

Laisser un commentaire

Top