You are here

Sierra Leone : Fatima Maada Bio lance le projet «50 Million African Women Speak Platform»

Les africaines

La première Dame de la Sierra Leone, Fatima Maada  a procédé  la semaine dernière à Freetown au lancement du projet « 50 Million African Women Speak Platform »,  une initiative de la Bad en partenariat avec la CEDEAO, le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) et la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC).

Le lancement s’est effectué  en présence  de la Vice-présidente de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Mme Finda Koroma.

Le projet «  50MWSP »  accorde une place importante à la femme et à la jeune fille dans le cadre de la lutte contre la pauvreté.

« Cette activité marque ainsi à la face du monde, le choix de la Sierra Leone de tourner désormais dos à la pauvreté, et de s’engager sur le chemin du développement », a déclaré Mme Maada Bio.

Elle a également encouragé les femmes sierra-léonaises à assumer leur mission en contribuant à la réussite des différents programmes et appuis des partenaires pour leur épanouissement et leur autonomisation, notamment dans le domaine de l’entreprenariat, de la santé maternelle mais aussi et surtout de la formation et de l’éducation des filles.

Pour sa part, Mme Finda Koroma, s’exprimant au nom du président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou, a témoigné sa gratitude au chef de l’Etat sierra-léonais, Julius Maada Bio, pour son engagement en faveur de l’intégration régionale, ainsi qu’à son épouse, Mme Fatima Maada Bio, pour avoir accepté de parrainer ce projet et en être la championne au plan continental.

En rappel,  le  projet  entre dans le cadre de la Vision 2020 de la CEDEAO, qui est de passer d’une CEDEAO des Etats à une CEDEAO des Peuples.

Cette initiative vient s’ajouter aux nombreux autres programmes mis en œuvre dans le domaine du genre en Afrique de l’Ouest.

« Le projet 50MAWSP est une nouvelle initiative continentale qui contribuera énormément à la visibilité des efforts du gouvernement et de la Première dame de la Sierra Leone pour l’épanouissement et l’autonomisation des femmes et des jeunes filles », a indiqué Mme Finda Koroma.

Le programme vise  également à améliorer la capacité des femmes à accéder à l’information financière et non financière, à faciliter l’apprentissage entre pairs et l’accès aux opportunités de financement des affaires, à créer des réseaux et à établir des relations de partenariats avec des personnes et structures capables de les aider à se développer et à soutenir leurs entreprises.

Ce projet s’inscrit dans la droite ligne des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies, de l’Agenda 2063 de l’Union africaine et de la Vision 2020 de la CEDEAO qui font de l’autonomisation de la femme et de l’équité du genre, des priorités pour le développement humain durable.

Il est à noter  qu’à travers les programmes régionaux développés par le Centre de la CEDEAO pour le développement du genre (CCDG), un appui technique et financier est apporté à la Sierra Leone pour la santé maternelle, notamment la lutte contre la fistule obstétricale, la promotion d’études d’excellence et l’accompagnement des femmes transformatrices des produits agricoles, halieutiques et de chasse.

 


Les africaines

Laisser un commentaire

Top