You are here

Célébration de la journée internationale de la tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines

Les africaines

La journée internationale de la tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines est célébrée ce 6 février dans le monde.

200 millions de filles et de femmes seraient touchées par les mutilations génitales dans le monde, l’une des formes que peut prendre les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes. C’est pour lutter contre ce fléau mondial que l’Organisation des Nations unies a décrété, le 6 février, la Journée internationale de la tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines.

« Les mutilations génitales féminines recouvrent l’ensemble des interventions qui consistent à altérer ou à léser les organes génitaux de la femme pour des raisons non médicales », rappelle l’ONU sur son site. Ces ablations ou excisions du clitoris, par exemple, constituent « une violation des droits fondamentaux des femmes et des filles », ajoute encore l’Organisation des Nations unies.

Selon les estimations de l’OMS, entre 100 et 140 millions de femmes ont subi une forme de mutilation génitale.

En Afrique, 91,5 millions de femmes et de filles de plus de 9 ans, vivent actuellement avec les conséquences de mutilations sexuelles féminines.

La lutte contre l’excision dans le monde est loin d’être finie, puisqu’aujourd’hui encore, près de trois millions de filles sont excisées chaque année.

 


Les africaines

Laisser un commentaire

Top