You are here

Sénégal / Présidentielle de 2019 : les femmes rurales déclinent leurs attentes

Les africaines

Les femmes rurales de la région de Kolda au sud du pays ont décliné leurs attentes aux différents candidats à la présidentielle à savoir l’allègement des travaux, l’accès à la terre, aux financements et une meilleure participation dans les instances de décision.

C’était à l’occasion du forum rural organisé le 1erjanvier dernier à Médina Abdoul dans la région de Kolda (Sud du pays) Autour du thème « Femmes du monde rural : pilier du développement économique ».

Les femmes rurales ont également  rouvert les tiroirs du 8 mars pour réclamer  un accompagnement dans les activités agricoles par une dotation en équipements modernes et de l’aménagement de vallées. Deux conditions à remplir pour améliorer la production agricole et renforcer la sécurité alimentaire des ménages ruraux. Et ces préoccupations figurent en bonne place dans le document final de ce forum des femmes rurales organisé avec l’appui de la SODAGRI.

Elles souhaitent également la mise en œuvre d’une politique d’installation de rizerie en milieu rural pour transformer sur place la production et éliminer complètement le pilon dans les villages.

Les femmes ont aussi révélé que leur participation dans ces instances de décision laisse à désirer du fait de l’analphabétisme de certaines élues.

En ce qui concerne l’accès à la terre, elles ont réclamé la  révision de la politique foncière du pays afin de les permettre d’être « des propriétaires de terre au même titre que les hommes  ».

En ce qui concerne les financements, les femmes ne cessent de déplorer les taux exorbitants appliqués par les institutions de microfinance. Sur ce même registre, elles soutiennent que les remboursements mensuels constituent une épée de Damoclès sur la tête des femmes qui, parfois, préfèrent se fondre dans la nature lorsqu’elles n’arrivent pas à honorer leurs engagements. C’est pourquoi, elles exigent une baisse des taux et une politique de facilitation de l’accès aux crédits pour les femmes au niveau des banques. Une possibilité pour elles d’acquérir des montants assez substantiels pour dérouler leurs activités génératrices de revenus.

Source : avec koldaNews.com


Les africaines

Laisser un commentaire

Top